Juste ajouté : Quantité Total Sous-total Livraison incluse en France Continuez à faire vos achats Panier En cours d'ajout... Merci! Epuisé Non disponible

Corriger sa presbytie après 60 ans

A partir de 40 ans, lire une notice, un menu de restaurant… devient compliqué ! Le pouvoir accommodatif (ou système « autofocus ») de l’œil perd de son efficacité et la vision de près devient difficile. Après 55 ans, le pouvoir accommodatif de l’œil diminue ce qui gêne de plus en plus le presbyte.
 

Une évolution de la presbytie difficile

Mais on constate que d’autres éléments peuvent aussi être pénalisants :
  • Un myosis (contraction de la pupille) lié à la presbytie
  • Une diminution de transparence des milieux oculaires : cornée, cristallin, corps vitré, nécessitant un éclairage de plus fort pas toujours bien toléré.
  • Une baisse de l’acuité visuelle liée à des pathologies diverses imposant une distance de travail de plus en plus proche.
  • Une insuffisance de convergence qui doit être dépistée et si possible entrainer une rééducation orthoptique.
Chez certains presbytes emmétropes ou emmétropisés (c’est-à-dire parfaitement corrigés en Vision de loin) le point le plus proche de l’œil vu nettement (punctum proximum) recule.

Il atteint même 2m vers 65-70 ans avec une correction de 3.00 D. Il faudrait positionner son texte à 2m pour arriver à le lire !

On comprend bien alors que toutes les activités de vision de près et vision de proximité deviennent difficiles.

Travailler sur écrans d’ordinateur, suivre les légendes d’exposition dans un musée, lire les prix dans les vitrines… sont alors compliqués.

Seuls les verres dégressifs ou progressifs permettent une mise au point parfaite à ces distances. Les besoins visuels en vision proximale sont de plus en plus importants avec l’utilisation quotidienne des tablettes, ordinateurs, vidéos, smartphone …

Il est alors essentiel de bien déterminer et connaître les distances proximales utilisées par chacun afin de mieux répondre à ses besoins. Avant de choisir vos lunettes il est donc indispensable de bien évaluer ses besoins et de demander conseil à un professionnel.
 

La solution: Les verres de proximité

Le verre progressif est le moyen le plus utilisé pour corriger les presbytes. Il est en effet le verre le plus performant pour corriger toutes les visions.

Cependant beaucoup de taches de notre quotidien sollicitent notre vision intermédiaire (travail de bureau, ordinateur, cuisine, musique…) les verres de proximité sont la solution idéale ; ils offrent un meilleur confort visuel et postural, surtout pour les personnes souffrant de cervicalgies et/ou ayant besoin d’un champ de vision intermédiaire très large.

Le verre de proximité (ou dégressif) a été conçu pour optimiser le confort du porteur dans son environnement avec de grands champs de vision nette de près et à mi-distance en gardant une posture naturelle.

Le champ de vision est l’étendue de l’espace dans laquelle un objet peut être perçu lorsque la tête et l’œil sont immobiles. La profondeur de champ est l’intervalle de distances à l’intérieur duquel un objet est vu nettement
06 mars, 2016 par Varionet Blog
Articles plus anciens / Articles plus récents

Commentaires

rey jacques

rey jacques a dit:

pourriez vous me faire savoir s’il existe des lunettes “varionet” safetypro plus puissante que “+3.50” ça m’intéresserait merci de me faire parvenir une réponse Rey J.

Johne755

Johne755 a dit:

Well I really enjoyed reading it. This information procured by you is very practical for correct planning. kkbdaafkeack

Pharmd769

Pharmd769 a dit:

Hello! cialis online pharmacy http://www.cia9online.com/#4.html

Pharmd932

Pharmd932 a dit:

Hello!

Pharmg190

Pharmg190 a dit:

Hello! online pharmacy cialis http://www.cia9online.com/#4.html

Laisser un commentaire