Juste ajouté : Quantité Total Sous-total Livraison incluse en France Continuez à faire vos achats Panier En cours d'ajout... Merci! Epuisé Non disponible

Printemps et irritation de l’œil.

Le premier long weekend de printemps vient de se terminer. Pendant 4 jours nous avons redécouvert les bienfaits du soleil, l’émerveillement de la flore qui s’épanouissait et nous avons déambulé à la campagne, à la ville, à la mer ou à la montagne.


Pourtant, nombre d’entre nous se sont frottés les yeux, ont eu des sensations désagréables de petits cailloux sous les paupières et ce beau weekend qui s’annonçait si agréable fut entaché de quelques désagréments à cause d’une conjonctivite allergique.


C’est ainsi que pour certains, les belles journées de printemps se terminent avec des yeux rouges qui démangent et des paupières gonflées. Pour quelques malheureux se seront des situations gravissimes entraînant un choc anaphylactique qui peut être fatal.


Les plus prévoyants avaient leur collyre. Les autres ont la possibilité de se rincer les yeux à l’eau mais le meilleur, l’eau de mer !
Ces si déplaisants et parfois graves méfaits, proviennent du pollen transporté par le vent de certains de nos plus beaux arbres. Citons : l’aulne, le bouleau, le charme, le noisetier, le châtaignier, le chêne, le hêtre, l’olivier, le frêne, le troène, le cyprès, le saule, le peuplier.


A cela il faut ajouter, les graminées dont des fleurs telles que la pâquerette ou la marguerite mais également le blé, l’orge, les orties. Toutes les régions sont concernées.


A savoir, c’est en mars et avril que les premiers pollens sont présents dans l’air, mais nous les retrouvons de mai jusqu’à juillet. La région Rhône Alpes connait avec l’ambroisie des problèmes jusqu’en août et septembre. Cette période est donc bien longue.


En raison de l’étendue des allergènes auxquels nous pouvons être sensibles, il faut prendre des mesures en se protégeant au maximum des pollens de l’air à ces périodes.


Des gestes simples pour lutter contre les allergies

Que faire ?


- Fermer les fenêtres des maisons, mais aussi des voitures en cas de vent, ne pas étendre son linge dans le jardin pour éviter que les pollens s’y déposent et surtout éviter les autres sources d’allergies qui peuvent amplifier l’effet des crises.


- Faire attention à la poussière et aux acariens, de même qu’aux poils des animaux domestiques et à tous les fruits, ou produits alimentaires auxquels vous êtes sensibles et qui vous causent des picotements de la gorge, des lèvres ou même des fièvres.


En septembre, vous pourrez commencer une cure de désensibilisation. Il faut attendre pour commencer que la saison des pollens et graminées soit terminée. En 2 à 3 ans, l’effet de la désensibilisation sera manifeste et au bout de quelques années un mauvais souvenir.


Adultes et enfants nous sommes de plus en plus nombreux à être sujet à ces crises d’allergie, aux pollens, aux graminées, aux aliments, … Nos ancêtres et les plus âgés d’entre nous l’étaient et le sont moins, parce qu’ils ont été confrontés à un monde moins immunisé. Ils ont dès l’enfance pu développer des protections que nous n’avons plus dans notre monde aseptique.

Cependant il faut tenir compte de notre réalité et surtout protéger les personnes sensibles d’une certaine massivité des agressions allergènes en attendant qu’il puisse être désensibilisé.


Durant cette période, le chat ne doit plus dormir sur le lit mais dans la pièce à côté pendant quelques temps. Surtout ne vous séparez pas de lui ! Cela ne réglera rien et ne sera qu’un abandon gratuit et irresponsable.

A vos aspirateurs ! Un ménage de printemps s’impose.

17 mai, 2016 par Varionet Blog
Articles plus anciens / Articles plus récents

Laisser un commentaire