Juste ajouté : Quantité Total Sous-total Livraison incluse en France Continuez à faire vos achats Panier En cours d'ajout... Merci! Epuisé Non disponible

FAQ PRESBYTIE

 

  1. Qu’est-ce que la presbytie ?
  2. Quand devient-on presbyte ?
  3. Quels sont les signes de la presbytie ?
  4. Une mauvaise correction de loin peut-elle faire croire à un début de presbytie
  5. Pourquoi les presbytes ont-ils besoin de plus de lumière pour lire le soir ?
  6. Tout le monde devient-il presbyte ?
  7. Devient-on tous presbytes au même âge ?
  8. Comment évolue la presbytie ?
  9. Qu’est-ce que l’accommodation ?
  10. Comment se corrige la presbytie ?
  11. Dois-je corriger ma presbytie ou est-il possible d’attendre ?
  12. La presbytie peut-elle augmenter un défaut de convergence ?
  13. Si mes yeux ne regardent pas dans la même direction, serai-je gêné pour voir de près ?
  14. Une rééducation orthoptique peut-elle retarder ou améliorer la presbytie ?
  15. Quelle est la distance de lecture idéale ?
  16. Comment la presbytie se corrige-t-elle ?
  17. Quels verres pour corriger la presbytie ?
  18. A quel rythme dois-je changer mes verres de presbytie ?
  19. Existe-t-il un moyen de prévenir la presbytie ?
  20. La presbytie est-elle une pathologie ?
  21. Comment choisir la correction de mes lunettes presbyte ?
  22. Que faire si on a l’impression de moins bien voir ?
  23. Est-t-il possible de stopper la presbytie ?
  24. Quels sont les risques encourus en cas de presbytie non ou mal corrigée pour le travail sur écran ?
  25. Les personnes qui lisent beaucoup ou qui travaillent souvent sur écran sont-elles plus touchées par la presbytie ?

     

     

    1/ Qu’est-ce que la presbytie ?

     

    La presbytie est le fait de ne plus bien voir de près, les objets proches deviennent flous. Elle est liée à une diminution du pouvoir accommodateur de l’œil. La presbytie est le fait, pour quelqu’un qui est corrigé pour la vision de loin, d’éprouver une gêne en vision de près : elle est liée à une diminution normale, avec le temps, du pouvoir accommodatif de l’œil.

     

    2/ Quand devient-on presbyte?

     

    On devient presbyte généralement vers 40-45 ans suivant les patients.

     

    3/ Quels sont les signes de la presbytie ?

     

    La presbytie perturbe la vision de près. Les premiers signes que l’on relève sont :
    Vous éloignez de plus en plus votre journal, vos documents pour lire
    Vous avez de plus en plus de difficultés à suivre les lignes lorsque vous écrivez 
    Vous avez l’impression de manquer de lumière et des tâches simples de votre quotidien (se maquiller, cuisiner, bricoler, effectuer des travaux de précision…) deviennent compliquées !
    Vous avez du mal à fixer votre attention lors de la lecture ; vous pouvez même abandonner un livre ou vous endormir.

     

    4/ Une mauvaise correction de loin peut-elle faire croire à un début de presbytie ?

     

    Oui, en effet un myope trop corrigé enlèvera ses lunettes pour lire et au contraire un hypermétrope sous corrigé lira difficilement même avec ses lunettes.

     

    5/ Pourquoi les presbytes ont-ils besoin de plus de lumière pour lire le soir ?


    Un faible éclairage diminue le contraste de votre texte ; ceci provoque une sollicitation accrue de votre accommodation. De plus, le rétrécissement de la pupille lié à l’accommodation diminue la quantité de lumière imprégnant la rétine.

     

     

    6/ Tout le monde devient-il presbyte ?


    Oui. Que l’on ait un défaut visuel (myopie, astigmatisme…) ou pas, la presbytie est une évolution inéluctable ; il s’agit d’un phénomène normal et naturel.

     

     

    7/ Devient-on tous presbytes au même âge ?


    Non. Un hypermétrope s’en plaindra plus tôt, surtout si sa correction est importante ; vers 40 ans.
    L’emmétrope (personne qui n’a pas de défauts visuels) s’en plaindra vers 42-44 ans. Et le myope parfois après 45 ans !

     

     

    8/ Comment évolue la presbytie ?


    La presbytie évolue avec la capacité d’accommodation de l’œil, il s’agit pour l’œil de faire varier sa puissance pour obtenir une vision nette à la distance souhaitée. Le pouvoir accommodatif de l’œil évolue depuis l’enfance pour arriver à son maximum vers 20 ans. Il diminue ensuite. A 45 ans l’accommodation est faible et la lecture devient difficile. La chute de l’accommodation se poursuit assez rapidement jusqu’à 55 ans et est moins prononcée ensuite. Après 60 ans la valeur de la presbytie se stabilise pour ne plus varier après 70 ans.

     

     

    9/ Qu’est-ce que l’accommodation ?


    L’accommodation est une modification involontaire de la puissance ce l’œil ; elle permet de voir nets des objets situés à une distance précise. Cette modification de l’œil se fait par un changement de forme du cristallin. C’est ce que l’on compare au système autofocus de l’appareil photo.

     

     

    10/ Comment se corrige la presbytie ?


    La presbytie peut être corrigée par :
    -des lunettes de vision de près, des lunettes de proximité, des lunettes progressives ou à double foyer
    -des lentilles de contact progressives
    -la chirurgie réfractive

     

     

    11/ Dois-je corriger ma presbytie ou est-il possible d’attendre?


    Cette question est très fréquemment posée surtout par les emmétropes (les non-porteurs de lunettes) qui par coquetterie ne souhaitent pas porter de lunettes. La vue comme les autres sens évolue au cours de notre vie et ne pas porter de lunettes c’est « user » le pouvoir accommodatif de l’œil. Donc pas forcément nécessaire… Retarder le port d’une compensation ne ralentira pas l’évolution de la presbytie ; mieux vaut retrouver un confort visuel optimal, d’autant plus que l’adaptation aux verres progressifs, dégressifs rencontre plus de succès chez les jeunes presbytes.

     

     

    12/ La presbytie peut-elle augmenter un défaut de convergence ?


    La presbytie est liée à une insuffisance accommodative ; la convergence étant étroitement liée à l’accommodation l’apparition de la presbytie peut soulager un excès de convergence (ésophorie) ou amplifier un défaut de convergence (exophorie).

     

     

    13/ Si mes yeux ne regardent pas dans la même direction, serai-je gêné pour voir de près ?


    Oui, s’il s’agit d’un manque de convergence. Dans ce cas, votre ophtalmologue vous orientera vers un orthoptiste pour un bilan et une rééducation. S’il s’agit d’un strabisme, non : votre cerveau habitué neutralise une des images.

     

     

    14/ Une rééducation orthoptique peut-elle retarder ou améliorer la presbytie ?


    Non, une rééducation orthoptique ne permet pas de réduire ou retarder ce défaut visuel.

     

     

    15/ Quelle est la distance de lecture idéale ?


    La distance de vision de près est la distance de Harmon ; elle correspond à la distance qui va du coude au poing replié. Elle est en moyenne de 37 cm et est la distance la plus confortable pour un travail de près. Les examens visuels de vison de près sont généralement pratiqués à cette distance.

     

     

    16/ Comment la presbytie se corrige-t-elle ?


    La presbytie se corrige à l’aide de verres convexes depuis le moyen âge. Il s’agit d’un verre convergent qui va « faire le travail » du cristallin et ramener l’image sur la rétine.

     

     

    17/ Quels verres pour corriger la presbytie ?


    Il existe différents types de verres pour corriger la presbytie :
    Verres à simple foyer ou verres unifocaux
    Verres de proximité
    Verres à double ou triple foyers
    Verres progressifs

     

     

    18/ A quel rythme dois-je changer mes verres de presbytie ?


    En moyenne, il faut changer ses lunettes de presbyte tous les 18 mois jusqu’à 55 ans puis tous les 2 à 3 ans ensuite. Il est parfois nécessaire de les renouveler non pas à cause de l’évolution de la presbytie mais à cause d’une modification de correction de la vision de loin.

     

     

    19/ Existe-t-il un moyen de prévenir la presbytie ?


    Non, aucune prévention n’existe ; la presbytie étant un phénomène normal. Aucune rééducation, gymnastique visuelle, aucuns compléments alimentaires ne permettent de prévenir cette évolution.

     

     

    20/ La presbytie est-elle une pathologie ?


    Non, ce n’est pas une pathologie mais un état physiologique qui se corrige parfaitement et n’affectent pas l’autonomie des individus. On compte approximativement 24 millions de presbytes en France.

     

     

    21/ Comment choisir la correction de mes lunettes presbyte ?


    Plusieurs solutions s’offrent à vous :
    Vous avez une ordonnance, la correction est celle de vision de près.
    Vous pouvez imprimer notre test de presbytie ou le faire directement à l’écran.
    Vous avez des demi-lunes ou des loupes de dépannage : la correction est notée à l’intérieur (ex : +1.00, +2.50…)
    Dans tous les cas, pour plus de renseignements nos opticiens diplômés sont à votre disposition par mail à opticien.conseil@varionet.fr ou au 07.77.46.56.62.

     

     

    22/ Que faire si on a l’impression de moins bien voir ?


    Dans ce cas, la première chose à faire est de consulter un médecin ophtalmologiste qui vous prescrira suivant vos besoins et corrections visuelles des lunettes de lecture, des lunettes de proximité ou des lunettes progressives.

     

     

    23/ Est-t-il possible de stopper la presbytie ?


    Non, ceci est impossible ; la presbytie étant due une évolution naturelle et normale du cristallin.

     

     

    24/ Quels sont les risques encourus en cas de presbytie non ou mal corrigée pour le travail sur écran ?


    Le principal risque est la fatigue visuelle et tous ses effets secondaires. Votre vision sera difficile et pénible, la concentration ardue, vous pouvez ressentir des picotements et lourdeurs oculaires puis des maux de tête. Enfin, en essayant d’avoir une vision nette, vous adopterez une posture de « tortue » avec le cou en avant c’est ainsi que les maux de cervicales, épaules et dos apparaissent. Ne pas bien corriger sa presbytie a non seulement une incidence sur le confort visuel mais aussi sur le corps.

     

     

    25/ Les personnes qui lisent beaucoup ou qui travaillent souvent sur écran sont-elles plus touchées par la presbytie ?


    Non, la presbytie touche plus ou moins tard toute la population. Les personnes sollicitant davantage leur vision de près (lecture, écriture, travaux de précision…) peuvent ressentir plus rapidement les gènes de la presbytie.