Juste ajouté : Quantité Total Sous-total Livraison incluse en France Continuez à faire vos achats Panier En cours d'ajout... Merci! Epuisé Non disponible

Lentilles nouvelle technologie

Améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de la DMLA

 

La DMLA, dégénérescence liée à l'âge, est une maladie visuelle qui touche plus d’un million de français, il s'agit d'une des premières causes de déficit visuel chez les personnes après 60 ans. Celle-ci est irréversible, elle est dûe à l’âge mais aussi au tabac et à la lumière bleue dégagée par les écrans des ordinateurs, tablettes, smartphones …
De nouvelles solutions s'offrent à nous. En effet, des chercheurs de l'Université de San Diego et de l'école polytechnique de Lausanne ont mis au point une lentille qui ,associée à une paire de lunettes 3D, permet au patient d’avoir une vue télescopique. Grâce à celle-ci il pourrait voir des détails jusqu’à 3 fois plus gros.

Des lentilles zoom

 

Ces lentilles disposent concrètement de deux champs de vision. Un grossi et l’autre est normal, lorsque le porteur clignera de l’œil droit, les lentilles se mettront à zoomer, quand il clignera de l’œil gauche, la vision se remet en position normale. C’est le couplage de deux lentilles qui permet à celle-ci de fonctionner de la sorte.
Cette technologie innovante permettrait à de nombreuses personnes de retrouver une vie de qualité grâce à un seul équipement. Aujourd’hui ces lentilles sont rigides et peu confortables mais les chercheurs sont en train de travailler sur une lentille souple, qui laisse passer l’air et donc plus agréable à porter.

Une opération pour combattre la DMLA

Une autre solution existe pour personnes atteintes de la DMLA : une opération chirurgicale afin de greffer dans leurs yeux un mini télescope. Inséré à la place du cristallin, il permet de gagner en vision grâce à ses propriétés grossissantes. Un espoir supplémentaire pour les sujets atteints de basse-vision et leurs proches.

 

Corriger la myopie

La myopie est un défaut visuel touchant la population mondiale. Avec le développement des technologies nos habitudes de vie changent et ont des conséquences directes sur notre vue. Il est scientifiquement prouvé que les outils modernes sont liés au développement précoce et à l'évolution rapide de la myopie. C'est pourquoi les professionnels de la vision conseillent de limiter l'usage d'écran et de regarder régulièrement au loin.

La myopie peut être corrigée de différentes façons:

  • Par des lunettes correctrices: la correction se fait par des verres concaves ou divergents. La puissance de l’œil est diminuée afin que l’image de l’objet regardé se forme sur la rétine.
    C’est un verre épais au bord et fin au centre et d’autant plus épais que la correction est importante. Il existe maintenant des verres amincis qui permettent à grand nombre de myopes de pouvoir choisir des lunettes percées (sans monture) ou nylor (avec un fil qui tient le verre). Mais suivant son degré de correction, il reste avantageux de préférer de petites montures afin de ronger lors du meulage l’épaisseur du verre ou de prendre des lunettes en acétate un peu épaisse pour camoufler le verre.
  • Par des lentilles de contact: toutes les lentilles corrigent la myopie, les rigides, les souples, les jetables mensuelles ou journalières. Le choix se fera en fonction de votre état général, des paramètres de vos yeux (quantité et qualité des larmes, rayons de courbures, cornée et paupières saines…) avec votre ophtalmologue ou votre opticien-optométriste. Le port de lentilles ne pouvant être permanent les lunettes restent indispensables.
  • Par une opération chirurgicale: la chirurgie réfractive effectuée par un ophtalmologue permet de corriger la myopie en rabotant la cornée le plus souvent au laser afin que l’image se forme sur la rétine et plus en avant de celle-ci. Cette opération rapide et indolore se pratique depuis une trentaine d’années sur une myopie stabilisée. La vue est rapidement améliorée.

Aucun traitement médical ne permet de diminuer ou de limiter ce phénomène.
Après 40 ans, la presbytie arrive et le myope enlève ses lunettes pour bien voir de près ; chez certains avec la densification du cristallin, la myopie « régresse ».

 Attention: l’œil myope est plus sensible il est impératif de porter des lunettes de soleil de  catégorie 3 ou 4 suivant les activités, même avec des lentilles de contact.

Les effets nocifs de la lumière

Certains effets bénéfiques de la lumière comme la vision des formes, la vision des couleurs… sont bien connus de tous et évidents. D’autres comme l’horloge biologique, l’action sur le psychisme le sont moins et bénéficient des avancés de la recherche médicale.

  • Les effets néfastes de la lumière :

Les effets nuisibles de la lumière sont connus depuis l’Antiquité et restent encore au centre de nombreuses études :

  • La toxicité oculaire peut être liée à l’excès de photons par dose aigue ou de manière chronique.
  • Les IR et les UV même invisibles agissent insidieusement sur l’œil.
  • Les IR sont responsables de sensation de chaleur, du dessèchement de la cornée et de la fatigue visuelle.

 

  • Les Ultra-Violets :

Il s’agit d’une zone très complexe du spectre lumineux qui fait l’objet de nombreuses études.

  • Les UVA : ils représentent 95% du rayonnement UV et sont responsables de la pigmentation de la peau et sont aussi les plus dangereux pour les yeux. Ils atteignent le cristallin chez l’adulte et chez l’enfant pénètrent jusqu’à la rétine. Le cristallin laisse passer 90% des UVA chez les moins de 1 an et 60% avant 13 ans.
  • Les UVB : ils sont moins importants puisqu’ils ne représentent que 4% des UV mais ils sont les plus dangereux pour la peau (érythème, tumeur …). Ils sont filtrès à 80% par le cristallin chez l’adulte mais seulement 50% avant 1 an et 25% avant 10 ans.
  • Les UVC : ce sont les plus dangereux mais ils sont heureusement stoppés par la couche d’ozone.

 

  • Des risques accrus pour nos yeux :

La diminution de l’épaisseur de la couche d’ozone, la vie moderne, l’allongement de la vie, la recrudescence de sources lumineuses artificielles, l’apparition de nouvelles sources de lumière LED (excès de mauvaise lumière bleue), le recours à des médications photo-sensibilisantes sont autant de facteurs de risques.

Il faut de plus tenir compte de l’altitude et des surfaces de réflexion qui nous entourent (eau, neige).

  • Les populations les plus exposées sont :

les enfants car leur pupille est large, leur cristallin transparent et le temps passé en extérieur sans protection solaire important

les professionnels de la montagne ou de la mer

  • Les pathologies :

Paupières : coup de soleil, cancer de la peau des paupières, mélanome, blépharites

Conjonctive : ptérygion, conjonctivite chronique

Cornée : photo-kératite, ophtalmie des neiges

Cristallin : l’exposiotn aux UVA et UVB augmentent le risque de cataracte

Rétine : DMLA : la lumière bleue est nocive, rétinite pigmentaire

  • Les moyens de protection :

Une protection naturelle : en effet l’œil se trouve dans l’orbite oculaire et est aussi protégé par les paupières et les cils. Le réflexe de plissement des yeux lors d’un éblouissement et la réflexoin de certains rayons par le film lacrymal.

Une protection optique : elle se fait généralement à l’aide de lunettes de soleil ou de lunettes anti-lumière bleue et varie suivant le matériau et la teinte des verres choisis.

Ou avec des lentilles de contact avec filtre UV : peu en possèdent. Et attention, elles ne protègent que la cornée et les membranes internes. Elles ne recouvrent pas les paupières et l’intégralité de la conjonctive.

 

  • Les éléments favorisants les effets nocifs des UV :

Beaucoup de médicaments sont photo sensibilisants ; c’est le cas de certains antibiotiques, antifongiques, antidépresseurs et antiinflammatoires. C’est aussi le cas de certaines maladies dermatologiques. Il est vivement conseillé de réduire au maximum l’exposition au rayonnement UV

Comme nous l’a expliqué le Docteur Bury, ophtalmologue  à Paris, lors de la Silmo Academy, les IR et les UV et une partie de la lumière bleue ont des effets nocifs avérés sur l’œil. Il est donc indispensable de se protéger surtout les enfants et les adolescents.

Protégez-vous des allergies oculaires !

 

  • Qu'est-ce qu'une allergie oculaire?

L’allergie oculaire est une réaction anormale qui se passe au niveau de l’œil. Lors du contact avec une substance souvent étrangère. Il s’agit d'une réaction excessive si bien que l’on parle "hyper sensibilité" mais attention ce n’est qu'une allergie temporaire qui se déclenche généralement au printemps.

  • Qu'est ce qui provoque cette allergie?

Les cas les plus fréquents sont dus au pollen ; c’est pour cela que le phénomène allergique se déclenche au printemps car les fleurs, les arbres fleurissent.

  • Quels sont les signes de cette allergie?

Les signes de cette allergie sont :

- les yeux qui gonflent

- les yeux qui grattent

- les yeux qui pleurent

  • Quelques conseils ...

- Fermez les fenêtres de votre domicile.

- Utilisez des humidificateurs ou des climatiseurs.

- Lavez-vous les mains régulièrement et essuyez-les avec une serviette en tissu.

- Dès que vous rentrez chez vous, prenez une douche et changez de vêtements car le pollen s’infiltre partout !

- Portez vos lunettes de vue ou des lunettes de soleil pour vous protéger du pollen.

- Ne vous approchez pas des parcs et jardins fleuris (éviter les arbres en fleur).

 

  • Et pour les porteurs de lentilles ?

Si vous portez des lentilles de contact. Il est très important de suivre les indications de nettoyage recommandées par votre opticien pour éviter toutes sortes de risques. En effet un œil porteur de lentilles est plus sensible aux rougeurs et irritations oculaires.

- Alternez l’utilisation des lentilles avec des lunettes de vue.

- Portez le plus souvent possible des lunettes de soleil sur vos lentilles.

- Évitez de TOUCHER ou de FROTTER vos paupières avec vos mains.

- Ne portez pas le maquillage dans l’œil.

- Ne portez pas d’autres lentilles que celles que vous a prescrites votre opticien.

- Si vos yeux vous grattent retirez immédiatement les lentilles.

Modelage cornéen

Orthokératologie : Des lentilles de nuit uniquement

Orthokératologie

Le remodelage cornéen ou Orthokératologie est une alternative à la chirurgie destinée aux personnes légèrement et moyennement myope et/ou astigmate. Cette pratique est encore peu courante en France mais très étendue dans les pays d’Asie et même aux Etats-Unis. En effet, celle-ci a déjà fait ses preuves, elle consiste à remodeler la cornée via des lentilles cornéennes semi-rigide qui se portent uniquement la nuit et qui permettent au patient de retrouver une vision nette sans équipement au réveil et durant toute la journée.
Il est cependant essentiel de s’adresser à un ophtalmologiste-contactologue formé en Orthokératologie afin de savoir si votre cas est en adéquation avec le traitement.

Comment fonctionne le remodelage cornéen ?

Le remodelage cornéen consiste à porter des lentilles semi-rigides et qui ont une forme particulière durant la nuit. En appuyant sur la cornée, elles permettent de corriger la vision sans modifier les couches cellulaires plus profondes. Pour bénéficier de ce traitement, il est nécessaire que la vue soit stabilisée mais il n’y a pas d’âge minimum. Il est cependant obligatoire d’avoir une bonne hygiène pour éviter les risques d’infections et d’irritations.

Les risques de l’Orthokératologie

Comme tout traitement, il existe plusieurs risques plus ou moins dangereux :
- La lentille peut se déplacer durant la nuit ce qui perturberait la vue dès le lendemain
 Les infections et irritations oculaires si l’hygiène n’est pas irréprochable
 Avoir une mauvaise vue la nuit si le patient doit se lever en urgence (pour s’occuper d’un bébé par exemple).


Afin d’éviter tout problème, il est important d’être suivi par un médecin ophtalmologue formé en Orthokératologie.